Les pisse-vinaigre

Il y a des gens qui, dans une conversation, prennent systématiquement le contre-pied de ce que les autres disent. Ils passent leur temps à se plaindre que les journalistes ne s’occupent pas des choses importantes. Ils prennent les chroniqueurs pour des journalistes et viennent leur dire que ce qu’ils écrivent est frivole, qu’ils perdent leur temps… alors qu’ils ne font rien d’autre, toute la journée, que de dénigrer les «maudits gauchistes» ou toute autre tête de Turc qui ne leur revient pas..

I think they should get a life.

C’est quoi? La haine? La jalousie? Je pense que c’est une attitude malsaine. Le problème, c’est que quand on est bête, les autres ont tendance à l’être aussi avec nous. Alors on est conforté dans notre impression.

Je me demande toujours ce que ça donne d’avoir toujours un grief contre l’univers, contre tout le monde, en fait. L’univers ne va pas changer pour nous faire plaisir. Alors c’est complètement stérile de bouder.

Il faut laisser de côté l’orgueuil, qui est un luxe inutile, et faire les premiers pas et sourire. C’est curieux, mais alors, les choses positives viennent à vous. En tout cas, c’est mon expérience.

Publicités
Publié dans Humeur. Commentaires fermés sur Les pisse-vinaigre
%d blogueurs aiment cette page :