L'orthodoxie à l'envers

J’écris souvent sur le blogue de M. Richard Hétu, dans la Presse. M. Hétu est bien patient et il m’endure même si parfois je sors du sujet.

L’autre jour, le thème était la scientologie. J’ai «fait la gaffe» de dire que je crois au Divin. Je me suis fait ramasser et traiter d’hystérique, etc. Voyez vous-même, ça donne ceci : http://blogues.cyberpresse.ca/hetu/?p=70412124

Maintenant, j’aimerais dire une chose. Je suis fière de ma spiritualité. Elle est le fruit d’un long cheminement. Je n’impose rien à qui que ce soit. Elle me fait vivre, me soutient, me donne de la joie. J’ai étudié la théologie pendant un an mais j’ai autant, sinon plus, appris par mes lectures, des ateliers, etc.

Je suis une personne tolérante, pas trop raciste, pas trop bornée je pense. Je suis tout le contraire d’une fanatique. Je ne fais partie d’aucune organisation religieuse. Je n’ai rien à vendre. Je n’essaie de convertir personne. Je ne juge personne.

Mais certains athées, agnostiques, etc., sont incapables de faire preuve de respect envers l’opinion des autres et quand ils manquent d’arguments, ils recourent à l’insulte.

J’ai droit au respect de mes convictions et de mes opinions.

C’est en partie la faute des fondamentalistes et des sectes, je pense. Ils font tellement de bruit que les modérés passent inaperçus.

Nous, les croyants modérés, devons reconquérir le territoire abandonné aux intolérants, Falwell et autres ayatollahs de ce monde.

Publicités
Publié dans Humeur, Spiritualité. Commentaires fermés sur L'orthodoxie à l'envers
%d blogueurs aiment cette page :