«Les fonctionnaires sont des paresseux surpayés qui vivent dans le luxe»


Encore un autre préjugé. Grrrrrrr, je vois rouge!

Pensez-vous vraiment que tous les fonctionnaires sont surpayés? Faites une moyenne sur 25 ans… je pense que l’écart n’est pas tellement grand. N’oubliez pas qu’un ministère ou un service d’un ministère peut être aboli n’importe quand, à chaque budget, à chaque élection, et ça arrive plus souvent qu’on pense. Une grande partie des employés sont temporaires parce que les ministères n’ont pas les budgets pour créer des postes permanents. Et puis, avec toutes les bêtises du public et même la violence que les fonctionnaires sont obligés d’endurer, je pense qu’ils méritent leur paye, surtout quand ils font la job de 3 personnes.

Je fais aussi remarquer que les ministères (notamment fédéraux) ont beaucoup de difficulté à recruter des employés (les jobs sont perçues comme ennuyeuses et sans défi, ce qui est souvent faux) et ce n’est pas en offrant des salaires inférieurs au marché qu’ils vont recruter!!!! Pensez-vous vraiment que, si les fonctionnaires étaient surpayés, ça ne se saurait pas?

C’est quoi le luxe effréné pour vous? Un directeur de service a droit à un bureau fermé, un pupitre, deux chaises, un ordinateur, un classeur, une lampe, peut-être une crédence. Je ne pense pas qu’il ait un minibar, une limousine et une toile de grand maître dans son bureau. Quand le bureau paye le souper, c’est parce qu’il fait des heures supplémentaires ou qu’il est en réunion avec d’autres personnes. Il y a des normes strictes pour les comptes de dépenses et ils doivent être approuvés. Les frais de déplacement sont budgétisés aussi. Et puis, maintenant, les ministères fédéraux affichent sur leur site Web les comptes de dépenses des ministres.

Je sais que certains hauts fonctionnaires (généralement pas Joe Bleau!), comme l’ancien commissaire à la vie privée à Ottawa, ont fait des folies, mais je fais remarquer qu’il s’est fait prendre. Ce que font les fonctionnaires fautifs, c’est souvent chatter sur Internet ou lire le journal, etc. Ce n’est pas correct, mais ce n’est pas le grand luxe non plus. Et puis, vous en faites sans doute autant sur votre lieu de travail! Voler du temps, c’est voler du temps.

Il y a un fonctionnaire au ministère de la Défense qui a fait une grosse fraude, mais c’est une exception. La plupart des fonctionnaires sont des gens ordinaires, donc avec une honnêteé ordinaire, souvent au-dessus de tout soupçon. Comme vous et moi, quoi.

Les ministres (qui ne sont pas des fonctionnaires mais des élus ) ont parfois des oeuvres d’art dans leur bureau. Elles servent à faire la promotion de l’art local. C’est une banque d’oeuvres d’art et elles sont prêtées.

Faudrait-il recevoir les dignitaires en visite au Kraft Dinner? Évidemment non! On donne aux chefs cuisiniers du Québec ou du Canada l’occasion de se faire connaître. C’est du PR dont le résultat est parfois difficilement mesurable. Mais force est de constater que les exportations canadiennes augmentent. Et pour se faire connaître, il faut dépenser (intelligemment).

Ceux qui gaspillent, ce sont trop souvent les politiciens qui mettent sur pied des programmes inefficaces et avec des contrôles insuffisants.

Quand mon père a pris sa retraite d’un conseil scolaire montréalais (il était cadre intermédiaire à la comptabilité), il m’a dit «je suis écoeuré, on ne peut pas acheter un crayon sans demander la permission à Québec». C’était inefficace parce que les contrôles étaient excessifs dans son cas.
Lorsqu’on est scandalisé par des ponts ou viaducs qui tombent, il faut se dire que les charmants entrepreneurs du PRIVÉ ont une grosse part de responsabilité dans ce qui est arrivé. Ainsi que les pots-de-vin POLITIQUES.

Il ne faut pas oublier non plus que, souvent, ce sont les patrons qui mettent le rapport d’un employé en dessous de la pile quand il est «alarmiste» ou qu’il ne fait pas leur affaire — ou qu’ils n’ont pas de budget pour faire ce que le rapport recommande — c’est une des choses qui sont ressorties d’une lecture plus approfondie du papier que notre Mario Dumont national a sorti de son chapeau pendant le débat télévisé tenu avant les élections québécoises du 26 mars 2007. À titre d’exemple, Colleen Rowley (ou Romney) du FBI pourrait parler de son rapport «enterré» (elle a rapporté des agissements suspects d’un élève dans une école de pilotage et son patron ne l’a pas crue. On connaît maintenant la suite.).

N’oublions pas que les contribuables et les partis d’opposition aiment bien se plaindre quand les dépenses des ministères augmentent. Eh bien, les coupures de budget, ça donne, entre autres, des ponts qui tombent par manque d’inspection et d’entretien. Je vous défie de me dire le contraire!!!!

Une des choses que font les vérificateurs internes au gouvernement, ce sont des recommandations pour améliorer l’efficacité. Les recommandations ne sont pas toujours suivies, c’est vrai. Mais l’image que trop de gens ont de la fonction publique est FAUSSE, ARCHI-FAUSSE. Il n’y a pas plus de paresseux ou de voleurs dans la fonction publique que dans le secteur privé.

Publicités
Publié dans Politique canadienne, Politique québécoise. Commentaires fermés sur «Les fonctionnaires sont des paresseux surpayés qui vivent dans le luxe»
%d blogueurs aiment cette page :