Mgr Ouellet peut bien dire ce qu’il veut

Un vieux billet du 23 novembre 2007 qui vient soudainement de redevenir intéressant(j’espère!) :

On a beaucoup parlé, notamment dans les journaux montréalais, des «zexcuses» du primat(e) de l’Église canadienne, Mgr Marc Wallet…. euh pardon, le très Romain Mgr Marc Ouellet.

Elles sont, à mon sens, d’une rare arrogance, d’une rare hypocrisie, et je ne suis pas la seule à le penser. Beaucoup de gens ont été révoltés, au point d’oublier les bonnes choses que les religieux et religieuses ont faites.
Le Petit Émerillon a relevé sur son blogue une explication de Christian Rioux, du Devoir, qui met encore une fois, le blâme sur les Québécois et leur «anticléricalisme» (ce n’est pas ce qu’il dit mais c’est comme ça que je le vois). En réponse à son billet, j’ai notamment écrit ceci :
Le texte de Rioux est une lecture parmi d’autres. D’ailleurs ce qu’il dit est faux sur certains points : Benoît XVII (quel numéro? what number?) est en train de défaire ce qui s’est fait depuis Jean XXIII, notamment en affirmant encore récemment que le catholicisme est la religion «la plus parfaite». Je ne peux plus souffrir l’arrogance de ces dinosaures zozotants.
Je n’attache aucune valeur culturelle ou historique au crucifix. Alors, pour être cohérente, je n’ai pas fait baptiser mes enfants, entre autres. Je veux des cours de culture religieuse ou d’histoire des religions à l’école, mais pas de religion. Le simple fait que les Bérêts blancs appuient le retour de l’enseignement du catholicisme à l’école me donne le frisson! Tant de Québécois sont philosophiquement entre deux chaises. De quoi ont-ils peur? Je n’en ai rien à cirer de Wallet et de ses fausses excuses. Ce type est incapable de sortir de ses schèmes de pensée préfabriqués et étroits (unable to think out of the box). Qu’il retourne donc à Rome! Pour une fois je suis d’accord avec Dubuc.
Je n’ai rien contre les gens de la base, y compris certains curés, dont certains ont fait (enseigner, soigner les malades…) et font des choses admirables et vivent l’Évangile, ni contre la foi ou la religion. J’en ai contre les fondamentalistes et la hiérarchie, son hypocrisie (pédophiles simplement changés de paroisse au vu et au su de tout le monde jusqu’à Rome y compris — il y a des preuves écrites en ce sens), les excuses assorties de remontrances (il peut se les mettre où il pense), le double discours égalité-sexisme, la peur et le chantage exercé sur les femmes, l’homophobie dans la doctrine alors que plein de prêtres sont homosexuels et que la science prouve que ce n’est pas un péché, le pied de nez récent aux autres religions qui représente un retour à la période pré-Jean XXIII, le retour vers le passé avec la messe en latin, etc. Je n’ai plus rien à faire avec cette institution humaine que j’ai quittée en 1969 (j’avais 13 ans comme Francine Raymond!) qui érige son bla-bla (sous le couvert de «tradition») en doctrine d’importance égale à L’Évangile.
Vous voulez lui dire votre façon de penser? Allez faire un tour .
Publicités
Publié dans Droits de la personne, Droits des femmes, Religions. Commentaires fermés sur Mgr Ouellet peut bien dire ce qu’il veut
%d blogueurs aiment cette page :