Stephen Harper méprise les Québécois et les Canadiens

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate
Le 10 septembre 2009

MONTRÉAL–Le Parti Vert du Canada trouve complètement inacceptables les
propos tenus par Stephen Harper au cours d’une allocution devant ses
partisans, lors de laquelle il a été filmé à son insu.

Cette vidéo montre la nature peu coopérative et coercitive de Stephen
Harper. Le premier ministre affirme, entre autres, que « si les
conservateurs ne sont pas majoritaires à la suite du prochain scrutin
fédéral, le Canada sera dirigé par une coalition de socialistes
et de séparatistes ».

« Je ne crois pas que les Québécois devraient se faire traiter de noms
et se faire étiqueter vicieusement pour leurs choix politiques,
affirme Elizabeth May, chef du Parti Vert du Canada. Je crois que
Stephen Harper devrait s’excuser auprès de Québécois. Mais à quel
point ses excuses seraient sincères reste à déterminer. Avec une telle
attitude, ce n’est pas surprenant que le Parlement ne réussisse pas à
fonctionner. »

Incapable de gérer un gouvernement minoritaire, il a décidé en 2008
d’enfreindre sa propre loi de tenir des élections à date fixe et a
déclenché des élections hâtives dans l’espoir de prendre le pouvoir.
La manœuvre transpirait l’opportunisme politique, mais la population
n’a pas été dupe.

« Il y a dans ces propos un flagrant mépris des électeurs québécois et
de la sociale démocratie en générale dont le Canada est un porte-
étendard planétaire, indique Elizabeth May. Il néglige du même coup la
volonté de 8 625 225 électeurs qui ont décidé de voter pour d’autres
partis que le sien. Dans les faits, la majorité des électeurs n’ont
pas voté pour Stephen Harper et les conservateurs. »

Par ses propos, Stephen Harper démontre aussi qu’il s’oppose à toute
réforme des institutions démocratiques, incluant une représentation
proportionnelle qui obligerait un premier ministre à prendre en compte
toutes les voix exprimées lors du suffrage universel. Au contraire,
Stephen Harper ne veut entendre qu’une seule voix, la sienne.

Le Parti Vert du Canada défend l’idée d’une représentation
proportionnelle au Parlement canadien pour que toutes les voix soient
entendues à la Chambre des communes. Le Parti Vert souhaite aussi la
tenue d’élections à date fixe pour que le pays puisse être gouverné
de façon efficiente et efficace et cesse d’être gouverné par les
sondages et la soif de pouvoir.

S’il doit y avoir un scrutin fédéral dans les prochaines semaines, le
Parti Vert du Canada espère que les Québécois et les Canadiens se
souviendront des propos méprisants de Stephen Harper. De plus, le
Parti Vert du Canada exige des excuses publiques de la part du premier
ministre à l’endroit des Québécois et des Canadiens.

-30-

Renseignements :
Patrick Mahony
Directeur des communications au Québec
Parti Vert du Canada
(514) 677-6682
patrick.mahony@partivert.ca

Publicités
Publié dans Élections, Canadian Politics, Démocratie, Politique canadienne. Commentaires fermés sur Stephen Harper méprise les Québécois et les Canadiens
%d blogueurs aiment cette page :