Le recteur de l’U de M m’invite au Club canadien (sic) ~ ma riposte

Image

J’ai reçu ceci du recteur de l’U de M.  Ma riposte est plus bas.

From: Recteur UdeM [mailto:recteurCercleC@umontreal.ca]

Sent: Wednesday, May 23, 2012 5:45 PM

Subject: RAPPEL – Assistez à la conférence du recteur au Cercle canadien de Montréal

Ce courriel s’affiche incorrectement? Consultez-le dans votre navigateur. http://www.umontreal.ca/courriels_cercle_canadien/diplomes/

RAPPEL – Assistez à la conférence du recteur au Cercle canadien de Montréal

Cher diplômé,

Chère diplômée,

Le 15 juin prochain, je prononcerai au Cercle canadien de Montréal une conférence intitulée

« L’Université de Montréal : un laboratoire pour inventer l’avenir ».

Je profiterai de la tribune qui me sera offerte pour mettre en lumière l’importance de la recherche scientifique pour le Québec et le rôle de premier plan de l’UdeM dans ce secteur névralgique. J’expliquerai également pourquoi le futur Pavillon des sciences, qui sera construit à Outremont, doit devenir un symbole de la grande ville universitaire qu’est Montréal.

J’aimerais beaucoup vous compter parmi nous à ce déjeuner-causerie, le 15 juin, à midi, au Centre Sheraton Montréal. Vous faites partie de la grande communauté universitaire et je sais que vous avez à cœur les intérêts de votre alma mater.

Vous pouvez vous inscrire sur le site du Cercle canadien de Montréal en prenant bien soin de préciser sur le formulaire le code CanClub vis-à-vis Tarif UdeM ou en mentionnant CanClub en réservant par téléphone, afin de bénéficier du tarif réservé aux membres de la communauté universitaire (60 $ + taxes).

En espérant vous voir le 15 juin, je vous adresse mes sincères salutations.

Le recteur,

Guy Breton

N.B : Si vous souhaitez ne pas recevoir ce type d’invitation, vous n’avez qu’à nous envoyer un courriel à l’adresse relationsaveclesdiplomes@umontreal.ca en inscrivant « Désabonnement » dans l’objet du message.

© 2012 Université de Montréal — Tous droits réservés.

Voici ma réponse :

Je ne veux pas être vache mais les recteurs n’ont pas tellement la cote en ce moment.

J’ai été étudiante M.A. traduction mi-temps 1996-2001 (un an de maladie) et mes frais de scolarité avaient déjà doublé.

Je remets en question certaines décisions que les universités prennent. En tant que diplômée HEC (1977) je suis bien placée pour le faire.

Faites le ménage dans votre baraque avant d’exiger des frais supplémentaires. Je ne suis nullement convaincue que ces sommes vont être utilisées au bénéfice des étudiants.

Bref, allez vous faire cuire un œuf.

P.S. Comme démarche de communications et comme timing, #EPICFAIL! #ggi #loi78 #mauvaisegestion #gaspillage

[carré rouge]

Line Merrette, B.A.A. (économie appliquée 1977), M.A., xxxxx

(en dessous j’ai dessiné un immense carré rouge)

 

Publicités
Publié dans Éducation, Politique québécoise. Commentaires fermés sur Le recteur de l’U de M m’invite au Club canadien (sic) ~ ma riposte
%d blogueurs aiment cette page :