Être QuébécoisE, qu’est-ce que ça veut dire?

 
VELH

Publicités
Publié dans Amistad, Amitié, Antifascisme, Antiracisme, ÇA SUFFIT LA VIOLENCE!, Éducation, বন্ধুত্ব, મિત્રતા, Charte affirmant les valeurs de laïcité et de neutralité religieuse de l’État ainsi que d’égalité entre les femmes et les hommes et encadrant les demandes d’accommodement, Colonialism, Colonialisme, Démocratie, Désinformation et propagande, Democracia, Democracy, Derechos de la Mujer, Derechos humanos, Droits de la personne, Droits des femmes, Fascism, Fascisme, Féminisme, Feminism, Fondamentalisme religieux, Gender Politics, Human Rights, Islam, Justice, Justicia, La drette, Leadership des femmes, Liberté de religion, Liderazgo de Mujeres, Mes valeurs, Minority government, My values, Philosophie politique, Politique québécoise, Quebec Politics, Racisme systémique, Religion, Religions, Right-wing propaganda, Société, Solidaridad, Solidarité, Solidarity, Systematic Racism, Systemic Racism, Terrorism, Terrorisme, Women Leadership, Women Rights, 友誼, ידידות, שלום והרמוניה, السلام والوئام, صداقة. Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , . Commentaires fermés sur Être QuébécoisE, qu’est-ce que ça veut dire?

Aux Québécois venus des autres saisons


BIENVENUE


Mon pays

Gilles Vigneault

Mon pays ce n’est pas un pays, c’est l’hiver
Mon jardin ce n’est pas un jardin, c’est la plaine
Mon chemin ce n’est pas un chemin, c’est la neige
Mon pays ce n’est pas un pays, c’est l’hiver

Dans la blanche cérémonie
Où la neige au vent se marie
Dans ce pays de poudrerie
Mon père a fait bâtir maison

Et je m’en vais être fidèle
À sa manière, à son modèle
La chambre d’amis sera telle
Qu’on viendra des autres saisons
Pour se bâtir à côté d’elle

Mon pays ce n’est pas un pays, c’est l’hiver
Mon refrain ce n’est pas un refrain, c’est rafale
Ma maison ce n’est pas ma maison, c’est froidure
Mon pays ce n’est pas un pays, c’est l’hiver

De mon grand pays solitaire
Je crie avant que de me taire
À tous les hommes de la terre
Ma maison c’est votre maison

Entre mes quatre murs de glace
Je mets mon temps et mon espace
À préparer le feu, la place
Pour les humains de l’horizon
Et les humains sont de ma race

Mon pays ce n’est pas un pays, c’est l’hiver
Mon jardin ce n’est pas un jardin, c’est la plaine
Mon chemin ce n’est pas un chemin, c’est la neige
Mon pays ce n’est pas un pays, c’est l’hiver
Mon pays ce n’est pas un pays, c’est l’envers
D’un pays qui n’était ni pays ni patrie
Ma chanson ce n’est pas une chanson, c’est ma vie
C’est pour toi que je veux posséder mes hivers

VELH

Publié dans Antiracisme, Droits de la personne, Droits des femmes, Humeur, Islam, Politique québécoise, Société. Commentaires fermés sur Aux Québécois venus des autres saisons

La Charte? Pu capab!

hibou tanné
Aucun commentaire haineux ne sera publié. Par contre, je me réserve le droit de les transférer à la police si c’est justifié. Tenez-vous-le pour dit. Apparemment, certains n’ont pas envie de tester… respectable simon picotte Michael Laughrea David Ouellette

Eh oui, je défends le port de la kippa (Mazel Tov aux gens qui me dépeignent comme antisémite depuis des années!), du turban et du hidjab. Pas pantoute le tchador, l’abaya, le niqab et tout ce qui est plus « voilant », par contre, et ceci est ferme.

Les gens s’indignent contre le voile, mais je ne les entends pas trop se plaindre de l’utilisation faite des femmes dans la publicité. On ne parlera pas de la porno, etc.

Je pense que l’Occident n’a pas de leçons de respect ni de dignité des femmes à donner à qui que ce soit. (Et surtout pas l’arrière-garde macho des hommes pseudo-féministes et leurs cheerleaders réactionnaires. Je ne parle PAS de tous les hommes.)

Les Femen ont d’ailleurs été fondées… par un homme! Il savait que des seins, ça attirerait l’attention!

Et si nous avons des catholiques qui prennent la pilule, et que tout le monde sauf les évêques trouve ça normal, pourquoi se préoccuper de ce que les mollahs pensent du maquillage? Ces femmes voilées sont pour la plupart sincères, non opprimées, et suivent leur conscience. Nous avons nos propres contradictions… elles sont nombreuses! Alors pourquoi être étonnés que les musulmanes en vivent, consciemment ou non. Le monde arabe a créé les Mille et Une Nuits, le baladi, beaucoup de superbes poésies… et l’islam. Nous avons les soeurs cloîtrées et les annonces de déodorant Axe!

Dalila ne vit pas en Iran, que je sache? Elle vit ici! Je sais bien que les femmes sont traitées comme des citoyennes de seconde zone dans beaucoup de pays, moins développés ou pas (pas juste musulmans, à propos! Aux États-Unis, qui réglementent davantage les utérus que les mitraillettes… en Inde, en Afrique…). Mais en quoi cela a-t-il rapport avec ce qui se passe ici? Nous ne sommes pas en train de régler les problèmes de l’Arabie saoudite, mais en train d’essayer de réparer les pots cassés par le PQ et ses fomenteurs de haine.

Et puis j’en ai marre des féministes occidentaux, privilégiés, blancs et chrétiens (surtout certains hommes) qui ne connaissent qu’une seule façon d’être féministe — en microjupe et pas de brassière (c’est vraiment être libérée, ça??) — et ne croient pas les musulmanes quand elles disent faire leur choix librement, quand ils et elles ne leur accordent même pas la capacité de penser par elles-mêmes. Ça vaut bien la peine de parler des pères et des maris qui les oppriment et les traitent en mineures quand certains ici font la même chose!

Je ne suis pas musulmane et je ne porterais jamais le voile, car ce n’est pas moi. Mais voulez-vous bien cesser de penser et de décider à la place des femmes svp?

Nous nous plaignions naguère que Trudeau & Cie voulaient annihiler notre culture et faire de nous un groupe ethnique comme les autres. Il y a seulement notre culture qui est digne de respect? Certains Québécois, se sentant attaqués, ont adopté une position défensive et se sont repliés sur eux-mêmes. Grâce à la charte, les musulmans vont faire la même chose! Et c’est compréhensible.

Ça vaut bien la peine de chialer contre les ayatollahs!

Billet qui va fort probablement être rallongé plus tard.


En calvaire contre le crucifix

Femmes voilées: «augmentation dramatique» des agressions

Jean Dorion, l’anti-Djemila Benhabib

Ajout le 2013-10-05

Au sujet de la pseudo charte québécoise de la laïcité, qui est en fait une manière d’imposer la façon de faire chrétienne (selon une décision des tribunaux des années 1950, dans le cas d’un Témoin de Jéhovah).

Donc, non, ça ne vient pas seulement de Trudeau! La liberté de conscience et de religion est la première liberté qui est mentionnée dans la charte fédérale.

«Laïcité au Canada : Liberté de conscience et exigence d’égalité» de Micheline Milot dans «Archives de sciences sociales des religions», no 146, avril-juin 2009, p. 61-80

Réflexion sur la portée et les limites de l’obligation d’accommodement raisonnable en matière religieuse, Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec, février 2005 (PDF)

Ajout le 2013-10-07

Feminism And Race: Just Who Counts As A ‘Woman Of Color’? Ou comment les femmes autres que blanches (et occidentales et chrétiennes?), ou les femmes blanches et noires si on a de la chance, sont traitées en êtres humainEs non importantEs, voire inexistantEs dans le débat sur le féminisme

La reine en croix

« La Ligue des droits et libertés lance cette semaine une nouvelle édition de son fascicule sur la laïcité. Nous vous invitons à le lire et à le diffuser dans vos réseaux :http://liguedesdroits.ca/wp-content/fichiers/laicite_reedition_oct.2013.pdf. »

Ajout le 2013-10-15
U
n tit détail que Mâme Bertrand & Friends oublient : 1 bonne partie du Maghreb et le Liban sont d’anciennes colonies françaises officielles ou presque et ça a joué dur en sacrament (Albert Memmi, ça vous dit quelque chose? L’OAS? Les pieds-noirs?).

Raison de plus pour les gens ayant des liens avec là-bas d’être sur la défensive vis-à-vis leur identité. Mais oups! Selon certain, la seule identité qu’il vaut la peine de défendre sur cette terre c’est celle des tits Québécois blancs, joualisants (bon nombre de ces gens-là parlent et écrivent le français mieux que nous!), pseudo-chrétiens (alors que 40% ou plus des Québécois n’y connaissent rien mais font semblant parce qu’ils aiment les arbres de Noël et puis c’est moins forçant que de penser à une solution de rechange authentique). Et plogués en permanence sur le câble américain!

Ça leur prendrait une dose intraveineuse de bell hooks! Tsé là, une féministe de couleur qui conteste le pseudo-féminisme des dames patronesses blanches, riches, colones (c’est quoi le féminin de colon?) et chrétiennes.

Trop bon, faut que je recolle (de Facebook)

Ianik Marcil

« Pourquoi apparaît-il si normal à un si grand nombre d’entre nous que l’essentiel du débat au sujet de l’immigration porte sur nos exigences, nos conditions, et très rarement sur ce que nous devrions exiger de nous-mêmes comme société d’accueil? (…) Tant et aussi longtemps que nous confinerons le débat public sur l’immigration à celui de l’intégration culturelle ou de l’apport économique représenté par les nouveaux arrivants, nous vivrons dans l’illusion d’une société juste.» – Christian Nadeau, Liberté, égalité, solidarité (Boréal, 2013), p. 192/195.« J’avais promis de ne plus parler de la Charte. Je retire cette promesse. De mes sœurs québécoises portant le hijab sont attaquées (heureusement, que verbalement, de celles que je connais) ces jours-ci. J’ai honte de mon coin de pays. »
Janette au pays des malaises

Ajout le 20 octobre

No matter how you are dressed you can still be prejudiced. Removing the visible signs is wishful thinking.

Et puis ce que je trouve particulièwrement enrageant c’est que des Québécoises et des Québécois — membres d’un peuple qui s’est plaint (souvent avec raison) que sa culture, ses coutumes n’étaient pas respectées par les autres reproduisent exactement ce comportement avec les musulmanEs.

Il y a des catholiques qui prennent la pilule. Il y a des féministes botoxées. Notre société supposément égalitaire utilise trop souvent les femmes pour vendre toutes sortes de produits, les sous-paie… la pornographie est florissante… et nous venons nous mêler de dire aux autres quoi faire? Ahem… Les musulmanEs sont des humainEs. Pourquoi ce deux poids deux mesures?

Combien de pays du Maghreb et d’Afrique ont été colonisés, exploités, francisés de force, etc.? Ces gens-là ont dû lutter pour tenir leur caractère propre en vie. Et là, nous allons les mettre sur la défensive en leur IMPOSANT notre façon de voir? Quelle belle façon de «favoriser le vivre-ensemble»! On veut leur faire ce qu’on nous a fait : les rendre invisibles!


Nous sommes Québécois.e.s

Nous sommes d’origines, de religions et de cultures différentes, mais nous avons une chose en commun : nous sommes Québécois.

Présenté par le Dialogue judéo-chrétien de Montréal.
#QuébecPourTous

We come from diverse origins, religions, and cultures, but we have one big thing in common: we are Québécois.

Presented by the Christian-Jewish Dialogue of Montreal
#QuébecPourTous

Christian-Jewish Dialogue of Montreal challenges Quebec’s proposed Charter of Values

Addressing Charter supporters, video celebrates Quebec diversity

CTV Montreal: Video challenges Values Charter

How to make a female Muslim protester look like a whore

This comes from https://www.facebook.com/photo.php?fbid=206054152812722&set=a.205217742896363.51219.205204719564332&type=1&relevant_count=1 on Facebook

THINK THIS IS APPALLING? IMAGINE THE TORTURE & RAPE IN THEIR PRISONSEgypt clashes continue into third day as army cracks down

Outrage over abuse of women targeted in Tahrir Square as 10 people die and 441 are wounded in latest violence

Troops and protesters are clashing for the third straight day in Cairo, pelting each other with rocks in skirmishes near parliament in the heart of the Egyptian capital.

At least 10 protesters have been killed and 441 wounded in the three days of violence which began when one of several hundred peaceful protesters staging a sit-in outside the cabinet offices was detained and beaten by troops. The protesters are demanding that the nation’s ruling military immediately step down.

Sunday’s clashes are taking place as unofficial results from a second round of voting in parliamentary elections show the continued dominance of Islamist parties at the polls. The third and final round of voting is slated for next month.

On Saturday, troops pulled women across the pavement by their hair, knocking off their headscarves. Young activists were kicked in the head until they lay motionless in Tahrir Square, Cairo.

Unfazed by TV cameras catching every move, Egypt’s military took a dramatically heavier hand to crush protests against its rule.

The most sustained crackdown yet is possibly a sign that the generals who took power after Hosni Mubarak was ousted in February are confident that the Egyptian public is on its side after two rounds of parliamentary elections, and that Islamist parties winning the vote will stay out of the fight while pro-democracy protesters become more isolated.

Still, the generals risk turning more Egyptians against them, especially from outrage over the abuse of women. Photos and video posted online showed troops pulling up the shirt of one woman protester in a conservative headscarf, leaving her half-naked as they dragged her in the street.

« Do they think this is manly? » Toqa Nosseir, a 19-year-old student, said of the attacks on women. « Where is the dignity? »

Nosseir joined the protest despite her parents’ objections because she could not tolerate the clashes she had seen.

« No one can approve or accept what is happening here, » she said. « The military council wants to silence all criticism. They want to hold on power … I will not accept this humiliation just for the sake of stability. »

Nearby in Tahrir, protesters held up newspapers with the image of the half-stripped woman on the front page to passing cars, shouting sarcastically: « This is the army that is protecting us. »

« Are you not ashamed? » leading reform figure and Nobel Peace laureate Mohamed ElBaradei posted on Twitter in an address to the ruling military council.

Aya Emad said troops dragged her by her headscarf and hair into the cabinet headquarters. The 24-year-old said soldiers kicked her on the ground, an officer shocked her with an electric prod and another slapped her on the face, leaving her nose broken and her arm in a sling.

Mona Seif, an activist who was briefly detained Friday, said she saw an officer repeatedly slapping a detained elderly woman in the face.

« It was a humiliating scene, » Seif told the private TV network Al-Nahar. « I have never seen this in my life. »

Egypt’s new interim prime minister, Kamal al-Ganzouri, defended the military who appointed him, denying it shot protesters. He said gunshot deaths were caused by other attackers he didn’t identify. He accused the protesters of being « anti-revolution ».

Among those shot dead in the crackdown was an eminent cleric from Al-Azhar, Egypt’s most respected religious institution. At the funeral Saturday of Sheik Emad Effat, who was 52, thousands chanted « retribution, retribution ». Some marched from the cemetery to Tahrir to join the clashes.

The main street between Tahrir Square, the epicenter of the anti-Mubarak protests, and the parliament and cabinet buildings where the clashes began early the previous morning looked like a war zone on Saturday. Military police on rooftops pelted protesters below with stones and firebombs and launched truncheon-swinging assaults to drive the crowds back.

Flames leapt from the windows of the state geographical society – a treasure trove of antique scientific books – that was hit by firebombs in the melee. Some youths tried to rescue books from the fire.

Young activists put helmets or buckets on their heads or grabbed sheets of concrete and even satellite dishes as protection against the stones hailing down from the roofs. The streets were strewn with chunks of concrete, stones, broken glass, burned furniture and peddlers’ carts as clashes continued to rage after nightfall.

The clashes began early Friday with a military assault on a three-week-old sit-in outside the cabinet building by protesters demanding the military hand over power immediately to civilians.

More than a week of heavy fighting erupted in November, leaving more than 40 dead – but that was largely between police and protesters, with the military keeping a low profile.

In the afternoon, military police charged into Tahrir, swinging truncheons and long sticks, briefly chasing out protesters and setting fire to their tents. Footage broadcast on the private Egyptian CBC television network showed soldiers beating two protesters with sticks, repeatedly stomping on the head of one, leaving the motionless bodies on the pavement.

They trashed a field hospital set up by protesters, swept into buildings where television crews were filming and briefly detained journalists. They tossed the camera and equipment of an Al-Jazeera TV crew off the balcony of a building.

A journalist who was briefly detained said he was beaten with sticks and fists while being led to into the parliament building. Inside, he saw a group of detained young men and one woman. Each was surrounded by six or seven soldiers beating him or her with sticks or steel bars or giving electric shocks with prods.

« Blood covered the floor, and an officer was telling the soldiers to wipe the blood, » said the journalist, who asked not to be identified for security concerns.

The military’s violence suggests it feels emboldened. Two rounds of voting – last weekend and in late November – have been held for Egypt’s lower house of parliament, and millions of Egyptians turned out for the freest and fairest elections in the country’s modern history.

The generals appear to be betting that Egyptians engaged in elections have had enough of the multiple protests since Mubarak’s fall and want quiet.

One man arguing with activists in the square said he opposed protests. « Elections were the first step. This was a beginning to stability, » said Ahmed Abdel-Samei, 29. « Now we are going 10 steps back. »

The military shrugged off criticism from a civilian advisory panel that it created only last week to show it was consulting with others. The generals gave no comment after the panel announced it was suspending its operations in protest and demanded the army apologise for the violence.

http://www.guardian.co.uk/world/2011/dec/18/egypt-violence-day-three

 – avec Eleazar Y’shua.

They pulled away, probably on purpose (who took the picture? probably a government photographer) her black Islamic covering which is under the ground below her. (it is July in the Northern hemisphere and this is Egypt.

Is the man smiling an hired hand? How many Black policemen are there in Egypt?

I guess she was afraid of fainting with too many clothes. Judging from the size of her covering (I cannot remember the exact Arabic name) she was covered from head to below the buttocks. Usama is an Egyptian plant trying to belittle the protesters!
Belittling and humiliating protesters and dissenters has been a tool of authoritharian regimes all over the world: Stalinian or Maoist, Fascist, Islamist, über-capitalist like they are doing right now in North America! They want us is slavery so they can make more mone (the kings, the dictators, Wall Street, the City, Bay Street, St. James Street in Quebec…)! OCCUPY!

BTW Victoria’s Secret and la Vie en Rose etc. who sell pretty, lacy and colourful lingerie are making billions is Saudi Arabia, Emirates, etc. This is the only thing women in those countries have to feel like a woman even if no one sees it. Hence the pretty (and decent by North American standards) blue bra. I hope my sister is okay.

Mailloux : Aider le pouvoir en distrayant la populace

Durant les crises économiques (provoquées, voir La stratégie du choc de Naomi Klein), les étrangers sont désignés comme cibles, parfois même par le pouvoir en place.

Ça distrait utilement le peuple des vrais auteurs de la crise.

Comme la crise étudiante volontairement manufacturée par Charest nous distrait de la commission Charbonneau et du plan Nord, sans parler d’Anticosti. C’est tellement évident que c’en est ridicule.

Et ça va passer comme du beurre dans la poêle grâce aux radios poubelles et équivalents comme Martineau, Duhaime, Dumont, Denis Lévesque, TVA, LCN et une partie des gens qui écrivent dans le Journal de Mourial.

29% des Québécois sont plus ou moins analphabètes. Je pense que c’est voulu. Et ça va augmenter. Pourquoi vous pensez qu’ils veulent limiter l’accès aux études et en faire une pure formation professionnelle? Crimepensée!

Mailloux et la station méritent de se faire poursuivre au criminel et fermer définitivement. Mais ce sont juste des pions. Il en viendra d’autres.

Le pire c’est que ce n’est pas une théorie du complot, mais la réalité.

Après plusieurs années de progrès social et d’ouverture, la droite est jalouse, amère et veut se venger. Ceci en est un signe. les politiques de Harper, un autre.

http://www.journaldemontreal.com/2012/06/27/le-doc-attise-les-passions

Ce n'est pas facile de me mettre là-dedans

Billet numéro 101… il n’y a pas de hasard 😆 …

Décidément, la Belette est un drôle de numéro. Oui, et j’aime bien ne pas être facile à cerner, à mettre dans une boîte. I also like to think out of the box, si vous voyez ce que je veux dire. Désolée si mon manque d’orthodoxie ne fait pas votre affaire, je m’en contrefiche. Alors si ça vous énarve, ne perdez pas votre temps à me sermonner, ce sera un coup d’épée dans l’eau. J’ai créé ce blogue pour m’exprimer, pas pour adhérer à une ligne de parti quelconque.

  • Suis-je de gauche? Euh… oui, mais pas d’extrême-gauche. Social-démocrate un peu style New Labour. Mais une mauvaise idée reste une mauvaise idée, peu importe qui la propose.
  • Est-ce que je suis en faveur de l’intervention de l’État dans l’économie? Euh… oui et non. Beaucoup ou pas beaucoup? Eh bien moi, les ministères du Plan et les gugusses du genre, ça ne me fait pas tripper plus qu’il faut, notamment parce que ce sont généralement des échecs lamentables. (Vous saviez qu’il y a eu une Commission du Plan en France?)  Les Tricofil, Sidbec, Société nationale de l’amiante et autres éléphants blancs du genre, non plus. La SAQ? Mmmmmm… quand on voit ce que la privatisation a donné en Alberta, ce n’est pas très tentant.
  • L’État doit intervenir quand le libre marché est imparfait, non concurrentiel ou que c’est un service incompatible avec le profit. (Les profits excessifs, ça existe. )
  • Il y a des domaines pour lesquels je ne fais pas confiance au secteur privé. Les hôpitaux? Oh non.
  • Suis-je féministe? Commencez par définir ce que c’est pour vous, une féministe! Je suis pro-choix. je ne suis pas anti-hommes. Pour le reste, voir ici et ici. Ou cliquer à droite sur Droits des femmes pour voir l’ensemble de ma pensée.
  • Je suis contre la peine de mort. Dans TOUS les cas.
  • Je ne suis pas anti-américaine par réflexe. Mais l’impérialisme yankee, comme en Iraq en ce moment, n’est pas ma tasse de thé.
  • J’en ai long à dire contre les néo-cons du genre du Project for a New American Century. Je ne peux blairer Cheney, Bush, Wolfowitz, Condoleeza Rice et tous leurs joyeux compagnons.
  • Je ne suis pas non plus une pacifiste dans tous les cas et peu importe la situation.
  • Je crois au Divin. Je crois que la foi peut être une force positive. Mais les religions organisées, c’est une autre paire de manches.
  • Je ne suis pas anticléricale ou anti-religions. Entre autres, je ne suis pas systématiquement islamophobe.
  • Je ne suis pas antisémite, mais antisioniste, ça oui!
  • Je suis une maniaque des droits de la personne, donc pour les droits de  LGBT et des minorités. Vous me voyez venir….
  • Pour ce qui est de la question nationale (l’indépendance du Québec), et les droits de la minorité anglophone, mon opinion est ici. Je ne suis pas une pure et dure, ça c’est sûr.

 J’ajouterai autre chose si j’y pense.

%d blogueurs aiment cette page :