MITAKUYE OYASIN  – WE ARE ALL RELATED. So say the astronauts.

Interestingly, the perspective of astronauts who have seen our planet from above can be summarized by Mitakuye Oyasin – We are all related.

All is related. Earth is a system, a living organism. It is a spaceship. Our atmosphere is very thin and it is all that is protercting us from the harshness of space.

EARTH IS MOST LIKELY THE ONLY PLANET WE WILL EVER HAVE.

Do what you can for the environment… please

A simple gesture, repeated a thousand times, by thousands of people, can make a big difference!

YOU ARE NOT ALONE!
do what you can
Don’t forget to avoid buying products that are over-wrapped or need heavy recycling. Because they still have to be produced, hauled to you, then hauled to the recycling plant… if they ever get there!

APPEL À L’ACTION PROVINCIAL pour poursuivre la lutte contre les politiques du gouvernement Harper – Manifestation le 10 février

10 février français

Harper’s Assault on Reason in Canada, according to Allan Gregg

 

The interesting thing about this gentleman: he worked for the Progressive Conservatives.

So he is not a pinko.

Read it here

1984 in 2012 – The Assault on Reason

You don’t know Jack?

[American Petroleum Institute] API is coordinating a series of « Energy Citizen » rallies… we are asking all API members to get involved… recent opinion research… conducted for API demonstrates that our messages… work extremely well and are very persuasive with the general public and policy influentials… our member company… commitment to provide significant attendance – is essential to achieving the participation level… API will provide the up-front resources to ensure logistical issues do not become a problem… Please treat this information as sensitive… we don’t want critics to know our game plan.
Jack N. Gerard President & CEO American Petroleum Institute
(E-mail from Jack Gerard to API members leaked to Greenpeace in August this year and subsequently released by us to the media.)
So you see, the climate change deniers stop at nothing to convince people they can continue to pollute and waste our resources. But THEY have something to hide!

Something I need off my chest: Ultragreen fanatism is NOT my cup of tea ~ Il faut que je le dise : Le fanatisme ultravert, ce n’est pas mon truc

It makes me laugh when I hear some people who are supposed to be « green » comment how they went to shop for a pair of boots just to feel better. Were they leather, BTW (just asking)? And yet they look down on me because I am not 100% vegan and because I point out that hybrid cars are just a stopgap measure, in particular because after a few years, the battery, which is full of toxic chemicals, has to be replaced at the cost of ten grand apiece.

I am not perfect but for me being green is not something trendy or a way to get a job.

A very small green gesture, if it is repeated by millions, will make a lot a difference.

As a person who studied theology, I am well aware of the sectarian mentality and I have also been made aware of the risk of falling prey to  believing anti-scientific pseudo information that is spread by people who have a commercial interest in selling quack-like pseudo-therapies. These people stand to make millions of dollars in profits.

There are many ways to be green, and one of them is not buying what we don’t need. We need as many people as possible on the green bandwagon, even if they only do a few things, and are not « ideologically perfect. » It is a start. I need green talibans as much as I need the original kind!

This opinion is nothing but my own.

Ça me fait rigoler quand j’entends des gens qui sont censés être verts raconter comment ils sont allés magasiner une paire de bottes juste pour se remonter le moral. Étaient-elles en cuir, à propos (une question bête comme ça)? Et pourtant, ces gens me regardent avec mépris parce que je ne suis pas végétalienne à 100 % et que je souligne que les voitures hybrides ne peuvent être qu’un moindre mal et une solution temporaire, notamment parce que, après un certain nombre d’années, la pile, qui est bourrée de produits chimiques toxiques, doit être remplacée à un coût qui se chiffre en milliers de dollars. Y aura-t-il un marché pour les véhicules hybrides d’occasion? Nous sommes en terrain inconnu.

Je ne suis pas parfaite mais, pour moi, être « verte » n’est pas juste quelque chose qui est à la mode ou qui peut me rapporter un emploi.

Un tout petit geste vert, s’il est répété par des millions de personnes, aura de grandes répercussions.

En tant que personne qui a étudié la théologie, je suis bien sensibilisée à la mentalité sectaire. Je suis également sensibilisée au risque d’être en proie aux croyances antiscientifiques et à l’information pseudoscientifique répandue par des gens qui ot un intérêt commercial dans la vente de pseudothérapies de charlatans. Ces gens sont en position de faire des milliards de dollars en profits.

Il y a bien des manières d’être vert et une d’entre elles consiste à éviter d’acheter ce dont nous n’avons pas besoin. Nous avons besoin du plus grand nombre de personnes possible qui posent des gestes verts, si simples soient-ils. Ce n’est pas une question de « pureté idéologique ». Chaque geste vert, si petit soit-il, est un début. J’ai autant besoin de talibans verts que de la variété originale!

Ce point de vue est strictement personnel.

Publié dans écologie, Cancer, Environment, Environnement, Health, Humeur, Mi humor, Moods, Philosophie politique, Religions, Salud, Santé, Sciences, végétalien, vegan, vegano, Vu et lu sur la toile. Étiquettes : , , , , , . Commentaires fermés sur Something I need off my chest: Ultragreen fanatism is NOT my cup of tea ~ Il faut que je le dise : Le fanatisme ultravert, ce n’est pas mon truc

Le dernier tabou?

http://flickr.com/photos/omnia/233811902/

La bipolarité absolue des sexes est un mythe.

Je me lance. J’ai décidé de parler de ces gens dont on ne parle jamais, qu’on fait semblant de ne pas voir, dont on ne mentionne jamais l’existence : les transsexuels, transgenres et intersexués.

Saviez-vous qu’il y a des gens qui simultanément ont une partie, voire la totalité, des caractères sexuels physiques mâles et femelles et/ou simultanément ou périodiquement l’esprit des deux sexes? Ce sont les intersexués. Trop de gens n’en ont jamais entendu parler. Nous n’avons même pas de pronom en français pour les désigner… comme s’ils n’existaient pas. «Néanmoins, on estime qu’au moins un enfant sur 2 000, ce qui fait 5 enfants par jour aux É.-U., est visiblement intersexué à sa naissance, provoquant une prise en charge médicale immédiate. Mais, cela n’est que la pointe de l’iceberg. Beaucoup plus de personnes découvrent qu’ils sont intersexuées à l’adolescence ou même plus tard. » Combien de ces enfants se font charcuter chirurgicalement à la naissance? Pourquoi les parents sont-ils soumis à de telles pressions pour «assigner» un sexe à un enfant dont on ne sait encore presque rien et qui n’a aucune possibilité de s’exprimer? Ces chirurgies hâtives sont d’autant plus regrettables que l’intersexualité est une RÉALITÉ MOUVANTE qui peut encore évoluer après la naisance, notamment à la puberté. Mais «on» préfère faire comme si le genre était nécessairement quelque chose de bipolaire et non un continuum.

Je devine que trop souvent, ils se font regarder comme des bêtes curieuses et poser toutes sortes de questions stupides. Ils ou elles se retrouvent trop souvent à la rue. Trop souvent, ils sont victimes de violences parce que le simple fait qu’ils ou elles existent dérange les caves qui voient la vie en noir et blanc et n’ont pas de place dans leur petite tête pour ce qui est nuancé ou ambigu.

Il y a aussi ces personnes qui ont un corps d’un sexe mais la psyché ou la personnalité de l’autre sexe : les transsexuels et transgenres. On les prend pour des désaxés alors qu’ils/elles essaient simplement d’être eux-mêmes. Certains se contentent de s’habiller selon le sexe qui les habite intérieurement. D’autres subissent de longues et lourdes chirurgies (ce n’est pas une chose qu’on fait à la légère) pour faire coïncider l’extérieur et l’intérieur. Ils/elles ne sont pas nécessairement homosexuel(le)s même si certains ou certaines ont l’air androgynes.

Ces orientations sont comme tout le monde si on accepte les critères arbitraires de la société. Pour les intersexués cette question a encore moins de sens. Nous sommes tellement habitués à cette idée reçue qu’il n’y a que deux sexes que si nous essayons de remettre en question ce dogme nous devons bousculer un grand nombre d’autres principes.
En raison de ces principes, la société n’a pas intérêt à accepter la réalité de l’intersexuation. Depuis des millénaires cette réalité de l’intersexuation est cachée. La société a peur de cette réalité naturelle. En effet cela remet en cause la bi-polarité des sexes sur laquelle est basée la société comme le mariage, l’identification des individus, les orientations sexuelles qui ne se classent que par rapport aux deux sexes officiels. En effet, que peut signifier l’homosexualité, la bisexualité ou l’hétérosexualité pour une personne qui dispose à la fois de caractères morphologiques masculins et féminins?

Pourquoi ne pas simplement apprendre à connaître la personne avant de juger? TOUT LE MONDE A BESOIN D’AMOUR.

Liens d’information et témoignages

(à suivre)

Publié dans Droits de la personne, Droits des femmes, LGBTI, Sciences, Sexualité, Société. Étiquettes : , , , . Commentaires fermés sur Le dernier tabou?
%d blogueurs aiment cette page :