Pourquoi des études en sciences des religions?

Image

Cela fait plusieurs mois que je veux écrire ceci.

Eh oui, je retourne aux études. Il y a toutes sortes de raisons pour cela.

Il est possible que certaines des questions que je pose aient déjà reçu une réponse.

  1. Les religions, toutes les religions, ça m’intéresse depuis que je suis petite. On a eu beau nous dire qu’il fallait absolument être catholique pour être sauvé, que c’était la seule vraie foi, que les autres étaient des «hérétiques, j’avais de la misère à l’accepter et cela me mettait mal à l’aise. Je trouvais cela prétentieux. Pour moi, une tradition millénaire comme l’hindouisme, par exemple, est quelque chose de digne d’intérêt et de respect. Om namah shivaya.
  2. Il y a un paquet de dogmes que je n’accepte pas. En fait, le concept de dogme imposé en général.
  3. « Encore une criss de communiss, une criss de terroriss ». Je m’assume. In your face. Kin toé. La justice sociale, l’éthique, la justice environnementale, l’écospiritualité sont des choses qui me préoccupent énormément. Je veux les étudier, les approfondir et les pratiquer. Notre écosystème se meurt, par notre faute. Et pour moi, la Terre-Mère est sacrée. La vie est sacrée (voir Albert Schweitzer).
  4. J’en ai envie. J’ai toujours rêvé d’aller au bout du cycle d’études. J’ai toujours rêvé d’aller plus profondément en sciences sociales, de lire autre chose que des bouquins de comptabilité ou de grammaire. Je ne lis jamais de romans, sauf ceux qui contiennent une réflexion sociale.
  5. Je vis sur du temps emprunté. Selon une auteure infirmière en soins palliatifs, un des cinq plus grands regrets des mourantEs est de ne pas être alléE au bout de leurs rêves. Je suis HYPER déterminée à ce que ce ne soit pas mon cas.
  6. Je suis arrivée à l’âge où c’est le temps de guider, d’enseigner, de parler, d’écrire… et je m’en sens finalement capable. Oh, je n’irais probablement pas passer des mois en Inde. Peut-être à Boston. Peut-être en Transylvanie (!).
  7. On voit en ce moment au Québec à quel point l’ignorance du public au sujet des droits de la personne et des aspects juridiques des accommodements raisonnables (pas si fréquents que ça) entraîne toutes sortes d’effets négatifs. Et ce discours est propagé pour des raisons délétères et bassement partisanes, au détriment d’une vie sociale saine (le terme « le vivre ensemble » fait un peu langue de bois gouvernementale à mon goût; mes excuses si je suis enduite d’erreur :-D).
  8.  J’ai beaucoup reçu. Il y a une joie profonde à donner. Une fois que le chakra du cœur est ouvert, on le ressent souvent. Non, ceci ne sort pas d’un livre de Quebecor ni d’un atelier organisé par n’importe qui. C’est dur à expliquer. On appelle ça l’Éveil, ou la grâce… il y a des expériences subjectives profondes qui changent une vie. Ça m’est arrivé!
  9. Une certaine catégorie d’athées militants sont bourrés de préjugés contre les gens qui croient à une forme quelconque de Divin. Ils aiment dire que les croyants sont des lâches ou des malades mentaux. En tout cas, certains disciples de Hitchens ou de Dawkins peu avancés dans leur esprit critique ne se gênent pas pour le dire. Ça m’irrite et je voudrais les réfuter. Ils présument presque toujours que croire au Divin implique un rejet de la science et de la logique, une adhésion aveugle au capitalisme et des opinions politiques de droite, le racisme… vous voyez le genre. Or, ce n’est tout simplement pas vrai.
  10. Que ça leur plaise ou non, bien des humains ont… un lien? une affinité? un intérêt? avec la transcendance ou à son sujet. Est-ce un besoin inscrit dans nos gènes, un héritage de nos ancêtres lointains, ou quoi?
  11. J’ai vécu « une couple de » religions de l’intérieur. J’aimerais analyser ce qui cloche dans les religions que j’ai quittées (ainsi que bien du monde… it’s not about me), pourquoi elles ne répondent plus aux besoins, dans un cadre bien plus large que « petit moi », et la tête froide. Qu’est-ce qui a changé, et pourquoi?
  12. Une des réponses, c’est que les femmes en ont marre de se faire traiter comme des ovaires ambulants et de perpétuelles enfants. Des êtres «sales», inférieurEs, dominéEs par leurs émotions ou leurs hormones,  qui ne peuvent approcher le sacré. Encore moins la prêtrise. On s’est fait « bombarder » d’images d’un dieu blanc, patriarcal et masculin.
  13. J’en ai marre des religions qui servent d’excuse et de pacifier (en français, une suce pour calmer un bébé qui pleure, sans le nourrir) du colonialisme. Voire d’outils directs de génocides. Vous voulez des exemples? Ta*! Ça ne manque pas.
  14. À quoi ça sert d’avoir des croyances purement théoriques mais jamais appliquées sur le terrain?  C’est ce que Jésus reprochait aux pharisiens. Mais c’est une vérité intemporelle et non confessionnelle!
  15. J’ai eu un crisse de bon prof en Daniel Pourchot. J’en ai eu d’autres.
  16. J’ai un intérêt pour le sacré, les religions, et autres, qui remonte avant mon adolescence. Je ressens un besoin d’étudier en profondeur ce truc qui est le sacré. Je perçois la présence du sacré, mais bien des gens ont la tête ailleurs.
  17. J’ai de nombreux griefs contre notre manière de vivre actuelle. On va faire ça simple. Elle est en train de nous tuer. Les plus pauvres et vulnérables en premier. On est dans l’anomie, et dans l’entropie
  18. Pour moi, ça fait longtemps que je considère qu’il n’y a pas de religion meilleure qu’une autre, que toutes peuvent décocher une personne vers le Bien. L’intolérance m’irrite. La liberté de conscience et les droits de la personne, y compris des GBLTIA et des personnes à deux esprits, pour moi c’est une valeur super importante. Le politique doit s’y plier.
  19. Je ressens un intérêt pour la recherche de la sagesse et un désir de la partager. Il y a un lien avec mon âge. Je suis à l’âge où, selon plus d’une tradition, c’est le temps d’enseigner, de guider, d’être l’oreille qui écoute et conseille.
  20. La situation au Québec en matière d’éthique, de valeurs me préoccupe.
  21. J’ai finalement trouvé une famille spirituelle qui fitte vraiment avec ma manière de penser au sujet de l’éthique, des droits de la personne, de la sexualité (fini la répression et vive la dignité et le respect), de la justice sociale et de ma grande passion (tsé quand ça fait plus de 30 ans que ça te passionne) pour la défense de la Terre-Mère.
  22. J’ai trouvé une école de pensée qui finalement concorde exactement avec ce que je pense. Elle recherche les points communs plutôt que les différences, elle n’a pas de jugements de valeur envers une tradition spirituelle ou une autre et elle fait une très grande place à la science et à la raison. Et cela fitte parfaitement avec ce profil d’études. Cela peut surprendre mais l’étude scientifique des religions aussi objective qu’un humain peut l’accomplir
  23. Cette famille spirituelle sort de l’ordinaire parce que, par définition, elle cherche les points communs entre les grandes religions et n’est pas centrée sur des dogmes mais sur l’agir de ses convictions, ici et maintenant. C’est dans l’ici et maintenant qu’il faut accomplir la justice en ce monde. Tant les évangiles que le bouddhisme le disent, d’ailleurs, ainsi que la doctrine juive du tikkoun olam (réparer le monde). Les gens en ont assez des débats théoriques compliqués qui ne débouchent sur rien. Ils veulent des leaders spirituels qui appliquent ce qu’ils prêchent!
  24. Ma tradition spirituelle est très mal connue au Québec. Il n’y a pas grand-chose en français. Et ses penseurs (Arius, Miguel Serveto, Ferenc Dávid…) ont été brûlés ou sont morts en prison ou dans l’oubli. Et pourtant cette vieille tradition, reprise et développée notamment aux États-Unis, mais aussi au Canada, correspond fort bien à la manière de penser actuelle de bien des Québécois…

ATTENTION, IL EST POSSIBLE QUE J’AJOUTE D’AUTRES ÉLÉMENTS PLUS TARD. CETTE RÉFLEXION N’EST PAS FINIE.

chalice_lit

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :